christophemorin/ novembre 12, 2019/ Développement Durable, Environnement, Non classé, Recyclage

L’AVIS D’EXPERT

Fort du succès de sa bouteille de lait transparente en PET, Letti, leader des produits laitiers au Brésil, étend sa solution aux laits fermentés. Développée en collaboration avec Amcor, cette bouteille d’un litre est en PET clair. Elle est coiffée d’un bouchon en polypropylène de 38 mm, étanche, avec témoin d’effraction qui ne nécessite pas l’usage d’opercule aluminium. Le choix de la transparence est essentiellement motivé par le positionnement premium et la volonté de renforcer la perception de fraîcheur. Ce parti pris reste ambitieux car le lait est particulièrement sensible à la lumière. En conséquence, Amcor a proposé une formulation apportant une barrière aux ultra-violets.

Cette solution technique marque une nouvelle étape dans la « saga des bouteilles de lait », dont les technologies n’ont cessé d’évoluer ces dernières années. Historiquement en PEHD (polyéthylène haute densité) avec noir de carbone, les bouteilles se sont progressivement converties en PET opaque avec dioxyde de titane (TiO2). Lequel s’est avéré un perturbateur du recyclage des PET opaques sous forme de fibre. Ce qui a valu aux bouteilles contenant plus de 4 % de TiO2 d’écoper d’un malus d’éco-contribution Citéo dès 2018. Pour résoudre ce dilemme, LSDH et Paprec Recyclage, entre autres, ont lancé la création d’une filière de recyclage du PET opaque en boucle fermée, qui devrait être opérationnelle d’ici fin d’année.

Cette innovation d’Amcor pourrait apporter une autre alternative recyclable au marché français. A condition que l’étiquette imprimée thermo-rétractable ait une densité inférieure à un pour permettre une séparabilité par flottaison, ainsi qu’une surface inférieure à 50 % de celle de la bouteille.

 

Christophe Morin pour Process Alimentaire – Mai 2019, 

www.processalimentaire.com

Share this Post